19) Les tablettes de Tărtăria (Tărtăria tablets)

The Tărtăria tablets are three tablets, discovered in 1961 by archaeologist Nicolae Vlassa at a Neolithic site in the village of Tărtăria (about 30 km from Alba Iulia), in Romania. The tablets, dated to around 5300 BC, bear incised symbols - the Vinča symbols - and have been the subject of considerable controversy among archaeologists, some of whom claim that the symbols represent the earliest known form of writing in the world.



Les tablettes de Tărtăria sont trois tablettes découvertes dans une petite localité au centre de la Roumanie, issues de la civilisation de Vinča, qui constituent un artefact exceptionnel et controversé. Ces tablettes décrivent le calendrier agricole lunaire, commun à la plupart des civilisations mésopotamiennes et nordiques 2000 ans avant notre ère. A contrario, les Égyptiens anciens se basaient sur le lever de l'étoile Sotis.


L'amulette ronde montre les travaux agricoles à effectuer en fonction des phases de la lune et des saisons. Les autres tablettes montrent la saison de la période de reproduction du bétail et la période de la chasse ou de l'abattage des bêtes. Il ne s'agit pas d'une écriture mais d'une représentation probablement à vocation éducative.


Découvertes dans une tombe, près d'un squelette, ces tablettes (âgés probablement entre 5500 et 5000 ans av. J.C.) ressemblent aux tablettes sumériennes à cause de leur structure proto-littéraire. Cela laisserait donc supposer que l’écriture a vu le jour non pas en Mésopotamie, berceau de la civilisation de Sumer, mais au cœur des inhospitalières steppes de l’Europe orientale.


Cette théorie peut sembler hasardeuse. En effet, si l’écriture est apparue en Europe à l’Âge de pierre et non à Sumer à l’Âge du bronze, on se demande comment elle aurait atteint la lointaine Sumer 1000 ans avant l’île crétoise?
Des savants russes, américains, bulgares et britanniques suggèrent que le peuple de Sumer a émigré vers l'Orient à partir de l'espace carpato-danubien, ce qui pourrait expliquer les différences surprenantes entre les Sumériens et leurs voisins sémites.


La culture Vinča (entre -6000 et -3000 av. J.C.), dite aussi Vieil européen, est une culture préhistorique du Néolithique. La même culture est connue comme culture de Turdas en Roumanie.



Elle tire son nom de la ville de Vinča, près de Belgrade, en Serbie où une équipe d’archéologues dirigée par Miloje Vasić a effectué des fouilles qui ont mis au jour d’importants vestiges en 1908. Elle peuplait les régions à proximité du Danube, comme la Roumanie, la Bulgarie, la Serbie, mais il en reste des traces un peu partout dans les Balkans.


Vizualizare hartă mărită: Tărtăria

Sources:
Is the Danube Valley Civilisation script the oldest writing in the world? Harald Haarmann, a German linguistic and cultural scientist, currently vice-president of the Institute of Archaeomythology, and leading specialist in ancient scripts and ancient languages, firmly supports the view that the Danube script is the oldest writing in the world.
Signes, inscriptions, organisation et messages de l'ecriture Proto-Europeenne
Enigmes archéologiques: Tablettes de Tartarie
Wikipédia: Tablettes de Tărtăria
History of writing
The Homeland Reclaimed
Marija Gimbutas
VINČA: La « Bruxelles » oubliée de l’ère néolithique
Religion and ritual of the Cucuteni–Trypillian culture
Old European / Vinča / Danube script
Download Vinča font (TrueType, 55K)


Le  Dacia préhistorique (en anglais)...


POPULAR POSTS / POSTS POPULAIRES